Fil d'ariane : Accueil > Solidarité > Le service des (...) > Prévention canicule

PRÉVENTION CANICULE Suivre la vie du site

  • Le plan canicule en détails

    Le plan canicule
    Chaque année, et conformément aux dispositions prévues par le plan national canicule, le Ministère en charge de la Santé déclenche le niveau de veille saisonnière le 1er juin (quelle que soit la météo ce jour-là). En cas d’épisode de forte chaleur, le dispositif est activé. Cette veille saisonnière est désactivée le 31 août, sauf si des conditions météorologiques particulières venaient à justifier son maintien.

    Personnes concernées
    Les personnes à risque telles que les personnes âgées de plus de 65 ans ou de plus de 60 ans et reconnues inaptes au travail, ainsi que les personnes handicapées ou malades peuvent bénéficier d’un accompagnement et de conseils adaptés et être accueillies dans un espace climatisé (lors de l’activation du niveau 3*).

    Faites-vous connaître
    Si vous faites partie des personnes à risque susmentionnées, et afin de faciliter l’intervention des services municipaux en cas d’alerte canicule :
    Faites-vous connaître auprès du service d’action sociale au 04 50 39 67 06
    Les personnes déjà inscrites sur le registre les années précédentes doivent renouveler leur démarche afin d’actualiser leur situation.

    Les conseils préventifs à adopter chaque jour en cas de forte chaleur
    1 - Buvez fréquemment et abondamment (au moins 1,5 litres d’eau ou boissons diverses (type bouillon, infusions) par jour, même sans avoir la sensation de soif)
    2 - Évitez les sorties et les activités aux heures les plus chaudes, entre 12h00 et 16h00
    3 - Rafraîchissez-vous et mouillez-vous plusieurs fois par jour (plongez les avant-bras dans une bassine d’eau froide, ou rafraîchissez-vous avec brumisateur).
    4 - Maintenez votre logement au frais. Fermez les fenêtres et les rideaux dans la journée et ouvrez-les la nuit en faisant des courants d’air.
    5 - Demandez conseil à votre médecin traitant ou à votre pharmacien, surtout si vous prenez des médicaments ou en cas de symptômes inhabituels.

    En cas de maux de tête, de sensation de faiblesse, de vertige, de fièvre, contacter aussitôt votre médecin ou le SAMU (le 15)

    Pour plus d’informations et de conseils
    Vous pouvez consulter :
    -  inpes.santepubliquefrance.fr
    -  social-sante.gouv.fr

    *Les différents niveaux d’alerte du plan national canicule
    - Niveau 1 - veille saisonnière est activé automatiquement du 1er juin au 31 août de chaque année. Vérification des dispositifs opérationnels, mise en place d’une surveillance météorologique et sanitaire, dispositif et ouverture de la plate forme téléphonique nationale : 0 800 06 66 66.

    - Niveau 2 - avertissement chaleur est une phase de veille renforcée des actions de communication locales et ciblées (en particulier la veille de week-end et de jour férié).

    - Niveau 3 - alerte canicule est déclenché par les préfets sur la base de la carte de vigilance météorologique de Météo-France.
    A ce niveau, des actions de prévention et de gestion sont mises en place par les services publics et les acteurs territoriaux de façon adaptée à l’intensité et à la durée du phénomène (déclenchement des « plans bleus » dans les établissements accueillant des personnes âgées ou handicapées, mobilisation de la permanence des soins ambulatoires, des Services de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD), et des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD), activation par les mairies des registres communaux avec aide aux personnes âgées et handicapées isolées inscrites sur les registres, mesures pour les personnes sans abri, etc.)

    - Niveau 4 - mobilisation maximale correspond à une vigilance météorologique rouge.
    Ce niveau correspond à une canicule avérée exceptionnelle, très intense et durable, avec apparition d’effets collatéraux dans différents secteurs (sécheresse, approvisionnement en eau potable, saturation des hôpitaux ou des pompes funèbres, panne d’électricité, feux de forêts, nécessité d’aménagement du temps de travail ou d’arrêt de certaines activités…). Cette situation nécessite la mise en œuvre de mesures exceptionnelles.